Category -

Humeurs

Humeurs Non classé

Pour que Charlie vive

330 Views
jeSuisCharlie

Que dire ? Qu’écrire ?

Nous nous réveillons tous ce matin. Tous, sauf douze d’entre nous. Nous sommes sonnés, tristes, en colère, et nous avons peur.

J’ai peur. J’ai peur car dans mon beau pays, douze personnes sont mortes hier. A cause de simples dessins, à cause de leur engagement pour la liberté d’expression, à cause de leur volonté d’alerter, à cause de leur engagement pour que le mal ne soit plus tabou ou instrumentalisé et que nous puissions vivre ensemble.

J’ai peur car d’autres ont peur aussi, mais chez eux cette peur s’est transformée en haine et ça ne date pas d’hier. Mais en ce jour du 7 janvier 2015, leur haine s’est déversée en atroce torrent de boue sur les réseaux sociaux, dans les commentaires des journaux en ligne, à la pause cigarette. J’ai peur du climat qui s’est installé en France depuis quelques années et qui a trouvé hier son trône pour les années à venir. Peur de l’escalade, de ce qui va arriver. Ce matin, j’entends parler d’une nouvelle fusillade à Paris, d’une explosion près d’une mosquée. Ce matin, une amie m’a dit « Ils en ont pris douze, qu’on en mette vingt quatre en place publique ».

Alors oui j’ai peur. De ces armes qui répondent aux crayons, de cette haine qui efface les principes de la République qui font notre pays, de cet amalgame malsain qui ne sert que ceux qui chargent les fusils.

Mais j’ai aussi de l’espoir. J’ai vu le monde médiatique uni, les politiques du monde entier effacer un temps leurs divergences, et j’ai surtout vu un peuple français debout, rassemblé et pacifiste. C’est cette image que je veux retenir, ce sentiment auquel j’appartiens et qu’il faut porter pour que la haine ne gagne pas, pour qu’ils ne gagnent pas.

Frédéric Boisseau

Franck Brinsolaro

Jean Cabut, dit Cabu

Elsa Cayat

Stéphane Charbonnier, dit Charb

Philippe Honoré, dit Honoré

Bernard Maris

Ahmed Merabet

Mustapha Ourrad

Michel Renaud

Bernard Verlhac, dit Tignous

George Wolinski

Nous continuerons à dessiner

Nous continuerons à écrire

Nous continuerons à parler

Nous continuerons à aimer

Pour vous, pour la liberté

Pour que Charlie vive.

Humeurs

Remettre Noël au coeur de Noël

286 Views
bag-21467_640

Dans un mois c’est Noël ! Les grands magasins ont commencé la saison avec l’arrivée des jouets et des décorations dans les rayons, les villes se parent peu à peu de lumières, la nuit tombe très tôt, le froid arrive également, les invitations sont lancées. D’ici quelques jours on entendra même un peu de musique et de clochettes dans les rues, et on ouvrira tous les matins avec plaisir sa case du calendrier de l’Avent si on est resté un peu enfant !

Pour moi Noël est une période très particulière dans l’année. L’occasion de retrouver sa famille (celle que l’on a depuis le début, celle que l’on retrouve et celle qu’on se crée), ses amis, de partager de bons moments autour de délicieux repas, de s’échanger des cadeaux (ou pas). Pour beaucoup c’est aussi une fête religieuse, l’occasion de se retrouver unis atour de la foi.


J’ai lu sur certains blogs et entendu autour de moi que certains n’aimaient pas cette fête soit pour son origine religieuse, soit pour ce que les géants du commerce en avaient fait. Soit. Ces personnes décident soit de le fêter en traînant la patte, soit de boycotter tout simplement pour les plus extrêmes. Je peux comprendre leur motivation, chacun a sa propre opinion et est libre dans ses choix. Il y a aussi ceux pour qui l’esprit de Noël totalement commercialisé ces 50 dernières années par les grands groupes est un réel cas de conscience mais qui ne pourraient pas se passer de ce moment si magique et je partage leur point de vue.

Je suis agnostique, donc je fête Noël par tradition (et par amour total de cette fête !!). Voici mes quelques pistes pour concilier ses convictions avec cette fête, et remettre l’esprit de Noël à la place qui lui est due !

Noël c’est la famille

La vie de tous les jours ne permet malheureusement pas de garder contact avec ses proches, de voir les cousins, oncles, frères, parents ou neveux tous les week-ends. Noël est alors la période propice pour se retrouver pendant quelques jours ou même simplement le temps d’une soirée avec sa famille. Qu’il s’agisse de votre famille au sens strict comme de celle que vous vous êtes créée au cours de votre vie, l’important est de profiter de ces moments de douceur avec tout ceux qui sont importants pour vous. Privilégiez l’amour et l’amitié, l’émotion et le rire, parlez pendant des heures, faites vos réserves pour affronter l’année 2015!

file4911301670389

Noël c’est le partage

On peut difficilement passer à côté des cadeaux lors des fêtes de Noël ! Vous pouvez haïr les grandes surfaces pour la commercialisation de Noël, les prix affichés sur les jouets ou idées cadeau ainsi que les marges qu’elles se font sur notre porte feuille. Mais reconnaissez-le, un petit présent au pied du sapin fait toujours plaisir à celui qui offre comme à celui à qui il est destiné !! Alors pourquoi ne pas privilégier des cadeaux raisonnables et raisonnés ? Privilégiez le naturel, le local, les petites entreprises françaises qui mettent tout leur amour et leur savoir faire pour produire des cadeaux magnifiques ! Vous offrirez ainsi un cadeau original et 100% solidaire (je vous jure que mon véritable nom n’est pas Arnaud Montebourg).

Si vous ne voulez/pouvez pas mettre trop de votre portefeuille vous pouvez également faire vos cadeaux vous-même ! Une jolie assiette décorée, une boîte à bijoux peinte, un pull, une crème beauté, de délicieux biscuits ou assortiments de confiture, etc … Autant de petites choses qui feront plaisir à tous car vous aurez pris le temps pour chacun !

Et si vous ne voulez vraiment pas offrir de cadeaux, offrez simplement du temps! Votre filleule rêve d’un après-midi en tête à tête avec vous ? Emmenez-là en ville faire du lèche vitrine et arrêtez-vous dans un joli salon de thé. Vos enfants vous demandent depuis des mois d’inviter leurs amis ? Organisez un goûter ! Votre compagnon est stressé ? Éteignez la télé, faites garder les enfants, allez vous promener en amoureux et sur le chemin du retour arrêtez vous chez un traiteur pour un repas à emporter en amoureux et sans complexe. Il existe une antenne des Restos du Coeur à côté de chez vous ? Poussez la porte et offrez votre aide à ceux qui en ont besoin.

cake-445083_640

Noël c’est la magie

La décoration, l’odeur des douceurs de Noël dans la cuisine et quelques notes de musique dans une maison calme et chaleureuse. C’est la carte postale de Noël, et c’est ce qui en fait toute sa magie. Oubliez les tracas du quotidien, les dossiers du boulot, les devoirs des enfants et laisser vous porter par cette ambiance merveilleuse ! Restez chez vous sur le canapé à profiter d’un film avec votre famille, ou allez vous promener pour découvrir les décorations de Noël de votre ville avec une bonne gaufre et un vin chocolat chaud.

file0001624656498

Sur ce, je vous laisse, je vais choisir mon calendrier de l’Avent !!

Crédits photos : pixabay, morguefile

Beauté Humeurs

Le poids de la féminité

440 Views
etre_une_femme_1

Vaste sujet que la féminité ! Que l’on soit mince, ronde ou dans ce qu’on appelle communément « la norme », chacune est femme comme elle l’entend.

Il y a quelques années j’étais très coquette. Toujours maquillée, ongles vernis, cheveux brillants toujours coiffés et vêtements à la mode. Mais tout ça a changé peu à peu lorsque j’ai pris du poids il y a 4 ans.


Ce qui est étrange lorsque l’on prend fortement du poids (25 kilos en 1 an dans mon cas), c’est que l’on a tout d’abord un déni. On sait que l’on grossit, mais quelque part quelque chose se déconnecte en nous et on laisse faire jusqu’au déclic.

J’ai d’abord commencé par abandonner le maquillage sous prétexte de ne plus avoir le temps alors que je n’en avais pas moins qu’avant. Ensuite les vêtements ont changé. Plus amples, plus sombres, plus « vieux » et surtout moins faciles à trouver quand on habite en province. Ont suivi les soins du corps (hydratation, gommages, etc …), le coiffeur et l’esthéticienne.

Le regard aussi change.

Celui des autres diffère selon qui l’on a en face de soi. Il y a d’abord les amis et la famille qui essaient parfois d’en parler mais ne savent pas trop sur quel pied danser de peur de vexer, de toucher un point sensible et d’émettre un jugement trop fort. Il y a l’amoureux qui t’assure que pour lui rien n’a changé mais que tu ne veux pas croire. Puis il y a l’avis médical. Le médecin généraliste qui te conseille de marcher un peu, l’air de rien. Mon plus grand « choc médical » m’a été donné par mon gynécologue. Lors de la controverse sur les pilules de 3ème et 4ème génération, je suis allée le voir pour lui demander si je devais en changer. Il m’a répondu qu’avec mon poids mon système hormonal était devenu « androgyne » et que la pilule que je prenais me permettait de maintenir un certain ordre dans tout ça. « Système androgyne », deux mots qui m’ont fait prendre conscience que mon poids n’était pas qu’une apparence, mais un bouleversement complet dans mon corps. Ces mots ont été le déclic qu’il me fallait.

Ensuite il y a le regard des autres. Ce que l’on ne connaît pas mais que l’on peut croiser partout. Ma pire « expérience » dans ce domaine a eu lieu dans mon supermarché au rayon des conserves. Deux étudiants y faisaient leurs courses également. L’un d’entre eux a dit « il nous faut du thon ». Et l’autre m’a désignée de la tête en disant « on en a un beau là, tout frais ». Ils ont pris leurs boîtes et sont partis, hilares. Quand mon compagnon m’a rejointe il m’a trouvée hébétée au milieu du rayon avec mes boîtes dans les mains. Il m’a demandée si ça allait, j’ai simplement ravalé mon humiliation, ma colère et mes larmes, je lui ai répondu que oui et j’ai fait comme si de rien n’était, comme si cela était normal « dans mon état ».

etre_une_femme2

Ce qu’il faut comprendre, en tout cas de comment j’ai vécu pendant 3 ans, c’est qu’inconsciemment j’ai mis comme un filtre sur ma personne. Aujourd’hui je fais un parallèle avec Alzheimer. Loin de moi l’idée de dire que la souffrance est la même car il n’en est évidemment rien. Mais pendant quelques années j’ai été déconnectée du reflet que me renvoyait le miroir. Ça n’était pas moi, ça ne pouvait pas être moi. Ce n’est pas que je ne me reconnaissais pas, c’est que j’ai appris à ne pas avoir de sentiment pour ce reflet. Et parfois, subitement, un éclair de conscience arrivait et je me rendais compte de ce que mon corps était devenu, de ce que j’étais en quelque sorte devenue. Quelques minutes où la souffrance, la colère et le dégoût réussissaient à passer le filtre, avant de me déconnecter à nouveau.

Tout ceci a changé progressivement, au hasard de rencontres, de discussions avec les amis, de lectures et de beaucoup d’amour de la part de mon homme.

Aujourd’hui j’essaie peu à peu de m’accepter. Je suis inscrite à Weight Watchers depuis quelques mois et je perds progressivement ce poids qui a empoisonné mon équilibre.

Les grandes enseignes comme Kiabi, poussées depuis quelques temps à ouvrir leurs gammes vers les grandes tailles, me permettent aujourd’hui de m’habiller un peu plus à la mode et j’ai du coup l’impression d’être revalorisée, de ne plus être mise à l’écart de ce que l’on considère « être une femme ».

Je me maquille à nouveau de temps en temps, je prends plaisir à m’occuper de mon corps. Prendre soin de soi c’est se redonner une valeur que l’on n’a en fait jamais perdue, mais il faut du temps pour s’en rendre compte.

Je suis plus indulgente avec moi-même, au fur et à mesure que je mincis je vois mes formes naturelles se redessiner et j’apprends à voir dans le miroir que tout n’est pas moche, que je suis bien là et que mon reflet m’appartient mais ne me définit pas.

Je comprends aussi que des cons il y en aura toujours pour te dire que tu es trop grosse, trop mince, trop brune ou je ne sais quoi encore. Si la bêtise avait attendu que je naisse pour arriver sur Terre ça se saurait.

C’est un travail de tous les jours. J’y vais petit à petit, redevenir féminine est plus difficile que de l’oublier. Mais j’y arriverai.

etre_une_femme3Crédits photos : pixabay, morguefile.

Humeurs Lifestyle

Rentrée, nouvelles résolutions !

334 Views
blank list of resolutions on blackboard

J’ai toujours plus fonctionné en années scolaires qu’en années calendaires. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais réussi à me défaire de ce rythme. En même temps cela ne fait que 2 ans que j’ai terminé mes études, donc peut être que j’arriverai à réfléchir en année calendaire au moment où j’accompagnerais mes enfants à leurs rentrées scolaires !

 

Du coup, revenue des vacances il y a 15 jours, j’ai mis en place quelques petites résolutions pour cette saison 2014-2015 ! Les voici :

Perdre du poids

(je pense que ça fait la 150ème fois que vous voyez cette phrase apparaître sur un blog, désolée je ne suis qu’une faible personne …), article à venir prochainement !

Miser sur la féminité

Avec ce poids j’ai fini par oublier un peu ce que j’aimais tant avant : avoir de jolis vêtements, aller chez le coiffeur, me maquiller, me pomponner, etc … Mon plan d’action : 1 bain tous les mois (je vous rassure je prend quand même ma douche quotidienne entre chaque bain hein !), 2 heures tous les dimanches soirs pour un marathon beauté (exfoliation, masque, massages, vernis …), 1 coiffeur tous les 3 mois. Si déjà j’arrive à faire ça on sera sur la bonne voie !

Source : http://www.minutebuzz.com/insolite--quand-on-est-au-regime-en-10-gifs-animes/

Source : http://www.minutebuzz.com/insolite–quand-on-est-au-regime-en-10-gifs-animes/

Continuer à lire

Cet été je me suis remise à lire des livres. J’ai toujours aimé ça mais ces dernières années j’ai un peu laissé la littérature de côté … Redécouverte cet été sur les plages (quel bonheur de lire au soleil avec le bruit des vagues !), cette activité est de nouveau entrée dans mon quotidien. J’ai ressorti les livres achetés ces dernières années « pour quand j’arriverai à m’y remettre » ainsi que la Kobo, une quarantaine de minutes à la pause déjeuner et le soir avant d’aller dormir et hop le tour est joué !

Source : http://slightlyignorant.tumblr.com/post/57492458546/15-gifs-for-book-lovers

Source : http://slightlyignorant.tumblr.com/post/57492458546/15-gifs-for-book-lovers

Alimenter ce blog

Je suis beaucoup de blogs, Hellocoton est devenu un indispensable que des pérégrinations sur la blogosphère, mais le mien étrangement reste silencieux pendant des semaines alors que pourtant j’ai beaucoup de choses à raconter. Ce matin dans mes brouillons : 15 articles !! Quand j’ai une idée je la jette en brouillon sur wordpress avant de l’oublier mais ensuite je ne reviens jamais étoffer la chose … Je vais donc organiser mon travail de manière à pouvoir publier plus souvent !

Bon on va essayer de faire plus intéressant que ça je vous rassure !

Source : http://heckyeahreactiongifs.tumblr.com/

Et voilà !! Une petite liste faite de petits changements et gros challenges, je ferai un point en décembre !

Et vous, des résolutions pour la rentrée ?

Humeurs

Equipe de France de football, pourquoi j’y crois

274 Views

coupe-du-monde-brésil-2014

Autant le dire tout de suite : oui je suis une femme et oui j’aime le foot. Comble de la chose, il a fallu que je tombe sur un chéri qui n’aimait pas le foot jusque-là (oui parce qu’il a bien fallu qu’il s’y mette, de mon côté je me suis mise au hand, donnant donnant).

Comme beaucoup, je suis tombée dans le foot une certaine année 98 lors d’un certain Mondial. Ma passion pour l’équipe de France est née lors du match contre la Croatie, quand mon papa m’a fait danser la valse au second but libérateur. Peut-être que son décès un an après a donné à ce souvenir une place toute particulière qui a fait que depuis je trépigne à chaque compétition internationale, mais là n’est pas la question.

Depuis il y a eu des hauts et des bas, l’Euro en 2000, la déconfiture en 2002, le renouveau en 2006, et bien entendu le spectacle invraisemblable de 2010. J’ai adoré mon équipe de France, je lui ai également hurlé dessus (ok, c’est ma télé qui a tout pris …), bref une histoire d’amour comme n’importe quelle autre en fait !

Qualifications pour le Brésil, je mange mon chapeau devant le premier match face à l’Ukraine, fatiguée d’être déçue et des remarques que je reçois des autres à propos d’un sport pourri par l’argent et dont les joueurs n’ont plus aucune notion du respect. J’ai regardé le second match : la délivrance et l’espoir qu’en gardant cette cohésion cette équipe pouvait retrouver le chemin des grandes de la discipline. Il y a eu le match face aux Pays-Bas, mon espoir a grandi. Et puis il y a eu le match France/Norvège hier.

 

4-0

Alors oui, il s’agit « juste » de la Norvège donc pas de quoi s’enflammer non plus. Mais quelle belle équipe de France quand même !! J’ai vu de supers gestes techniques et une entente particulière entre des joueurs souriants et n’hésitant pas à se parler, à communiquer. J’ai vu des enchaînements qui ont tant manqué au jeu des Français, des jeunes qui apportent du sang neuf et la fraîcheur dont j’avais besoin après les évènements exécrables de Knysna.

 france-norvege-giroud

Aujourd’hui, je ne leur demande pas de gagner cette Coupe du Monde au Brésil (mais s’ils le font tant mieux !!). Non, je leur demande de garder cet état d’esprit, de rallumer la flamme, de faire renaître l’espoir, de nous faire rêver, et de me faire danser la valse avec mon fiancé dans le salon.

 

Allez les Bleus !!!