Tag -

vendredi lecture

Bouillon de culture Lectures

Les Outrepasseurs – Tome 1 : Les Héritiers

486 Views

Les Outrepasseurs – Tome 1 : Les Héritiers
Cindy Van Wilder
Gulf Stream Editeur

-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.

– Nous ?

– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…


Ce livre fait partie de mes gros craquages du salon Grésimaginaire puisque j’y ai pris l’intégralité des livres de la saga “Les Outrepasseurs” ainsi que “Memorex” chez Cindy Van Wilder qui a eu l’extrême gentillesse de tous me les dédicacer un à un. Une très belle rencontre avec beaucoup de rires que je n’oublierai pas ! J’ai donc commencé ma lecture avec ce joli souvenir encore bien présent, et je ne regrette pas de m’être plongée dans ce bel univers !

J’ai l’habitude de lire des livres dont l’histoire s’installe progressivement après une présentation plus ou moins longue du contexte général. Ici, pas le temps de tergiverser, Cindy Van Wilder nous plonge dans l’action et le mystère dès le prologue. J’ai depuis lu deux autres romans de fantasy qui démarraient également l’intrigue dès le premier chapitre et c’est quelque chose que j’apprend à apprécier car il n’y a pas ce que j’appelle l’effet “rédaction lycée” avec l’introduction, le déroulement de l’histoire et la conclusion. Pour être vraiment franche, ce livre a été un réel chamboulement pour moi de par sa construction : un démarrage au quart de tour, une intrigue essentiellement portée par les flash back qui rendent le récit du présent secondaire sans pour autant leur enlever de leur importance, une fin qui fait plutôt l’effet d’un réveil après une nuit de sommeil qui a porté ses fruits. Je suis vraiment sortie du schéma linéaire des lectures sans pour autant que ce soit décousu puisque ce premier tome pris globalement est une introduction du contexte, sans les lenteurs que l’on pourrait reprocher à d’autres ouvrages du genre. Vous l’aurez compris, une belle réussite pour moi de ce côté !

J’ai également beaucoup aimé la plume de Cindy Van Wilder avec l’usage de mots anciens sans verser dans une écriture difficile. La lecture reste fluide, les mots anciens sont toujours expliqués et surtout réutilisés tout au long du roman ce qui permet de les intégrer et surtout ce qui installe une réelle atmosphère dans les flash back. J’aime quand un auteur arrive à créer un univers simplement par les mots utilisés pour narrer l’histoire et c’est quelque chose que l’auteur arrive à faire de manière simple et naturelle.

Du côté de l’histoire en elle-même, j’ai beaucoup aimé suivre en parallèle l’initiation de Peter et la genèse des Outrepasseurs, la conséquence et le commencement. Les personnages sont tous humains et cohérents dans leur manière de réagir et avec leur époque. Les deux histoires parallèles se découvrent de manière agréable car on s’attache vite à chacun des protagonistes, même à ceux qui ne mériteraient pas d’être appréciés. J’ai aussi beaucoup apprécié l’ambivalence des “peuples” présentés. Il n’y a pas d’un côté les bons, de l’autre les gentils ni même au sein de chaque groupe ceux qui représentent le bien et les autres le mal. Certains humains aveuglés par la foi et le besoin de vengeance n’hésitent pas à installer des bûchers, quelques fés mécontents défient et trahissent. Je trouve que toute la mythologie mise en place sur les fés et les saisons laisse présager un univers riche à découvrir dans les prochains tomes.

Ce premier tome a été pour moi une très bonne lecture. Il se termine par une fin calme qui laisse la voie libre à de belles aventures dont on ne soupçonne encore rien. Je trouve très intéressant de ne pas connaître dès le premier livre le but du héros et les grandes lignes de la saga. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures des premiers Outrepasseurs (j’espère que le prochain tome continuera à dérouler les flash back) et de voir comment vont se développer les relations entre les différents membres du groupe de Peter. Ma lecture du second tome ne devrait pas tarder puisqu’il fait partie de ma PAL pour le Mois de la Fantasy !

Bouillon de culture Lectures

Le Mois de la Fantasy, ma PAL

465 Views

Il y a quelques semaines j’ai eu l’occasion d’aller au salon Grésimaginaire en Isère. J’ai fait de belles rencontres et suis revenue avec les bras chargés de livres dédicacés (pour être totalement honnête, c’est chéri qui portait les livres…). Je ne lis pas beaucoup de fantasy ou science fiction mais cette fois-ci j’ai eu envie de me prendre quelques belles histoires à lire. Et comme un signe, le Mois de la Fantasy organisé par Pikiti Bouquine est de retour en mai. Voici donc ma PAL pour ces prochaines semaines ! Je sais que je ne pourrai certainement pas lire tous les livres présentés malgré mes 15 jours de congés, mais je sais que je peux piocher dans cette sélection qui me donne envie et qui est 100% Grésimaginaire !


Une autre vie à Citara – Tome 1
Nathalie Bagadey
Auto-édition

Se réveiller amnésique dans un pays sur le point d’être envahi n’est pas une situation confortable. Encore moins quand les habitants s’obstinent à vous considérer comme l’unique guerrière magicienne capable de contrer les Maudits.

Pourtant, Sylvine n’a pas le choix. Lorsque celui qu’elle aime, le seul être dont elle se souvienne, est en danger, elle repart dans son passé à la recherche de ses pouvoirs perdus.

Pour y arriver, elle devra affronter ses ennemis… mais aussi ses propres démons.

Et si elle n’était pas l’héroïne que son monde attend ?


La Magie de Paris – Tome 1
Olivier Gay
Editions Castelmore

Du haut de son mètre quatre-vingt-trois, Chloé est capable de vaincre n’importe qui à l’escrime. Mais lorsqu’elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étrange créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance.
A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de ce combat et elle se sent … différente, et plus puissante. L’heure des révélations a sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l’a liée à lui.
Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l’épée, de courses sur les toits, de puissants sortilèges et d’ennemis implacables.
Un monde dans lequel elle n’a pas sa place.


La part des ombres – Tome 1
Gabriel Katz
Editions Scrinéo

La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n’est plus aujourd’hui qu’un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour « pacifier » le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu’au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret… et un homme qui se dit revenu d’entre les morts, pour lever le peuple contre l’occupant. On l’appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d’encadrer, de former, et d’affronter les terribles guerriers de la Trace.


Les Chroniques des Fleurs d’Opale
Ielanna
Raphein Editions

Rare rescapée du massacre de son village natal, Diphtil, une jeune fille du peuple de l’Air, est sauvée en territoire ennemi grâce au symbole étrange qu’elle porte sur le front. Elle serait la cinquième fille de la Déesse Aveugle. Séquestrée dans un monastère et manipulée par le prêtre Sarïn qui compte la livrer au roi une fois ses pouvoirs éveillés, elle est libérée par son frère, Naid, qui la persuade de partir avec lui.Sauf que les terres de l’Edenor sont semées de dangers et que la cruauté de certaines personnes, hantées par la haine et la guerre, s’opposent à la candeur de Diphtil, avide de découvrir ce monde dont elle a si peu joui.Mais avant tout, elle veut échapper à son destin. Est-ce possible, lorsque l’on est vouée à devenir une Déesse ?


Les Outrepasseurs – Tome 2
Cindy Van Wilder
Gulf stream éditeur

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire.


Rejoignez-nous pour le Mois de la Fantasy ! Quels livres avez-vous prévu de lire ?

Lectures

Charley Davidson – Deuxième tombe sur la gauche

1180 Views

Deuxième tombe sur la gauche (Charley Davidson – Tome 2)
Darynda Jones
Editions Milady

Charley, détective privée et faucheuse, et Cookie, sa meilleure amie/réceptionniste, se lancent à la recherche d’une jeune femme, disparue depuis le meurtre d’une camarade de lycée. Pendant ce temps, Reyes – le fils de Satan ! – est sorti de son corps physique pour hanter Charley afin d’empêcher des démons de s’emparer de la jeune femme et d’accéder au ciel par son biais. Mais Charley pourra-t-elle supporter ses nuits ardentes avec Reyes et ses journées à cent à l’heure sur la piste d’une femme disparue ?


J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette saga. Je l’avais trouvé frais et agréable à lire avec de belles pointes d’humour. J’ai retrouvé ces éléments dans le tome 2 avec une complexité dans l’histoire beaucoup plus grande avec pas moins de 4 sujets qui évoluent parallèlement au cours du récit. L’intrigue policière est beaucoup plus intéressante que celle du premier tome. J’ai aimé voir l’auteur jouer avec le schéma traditionnel du “méchant homme politique”. Pour résoudre cette énigme, Charley ne peut pas uniquement se baser sur sa capacité à voir les morts et à leur demander ce qui leur est arrivé. Elle doit aller plus loin et mettre en place bien plus de ressources que dans le premier tome. J’ai apprécié que tout ne lui tombe pas tout cuit dans les mains, impression que j’avais pu avoir lors de la lecture du tome 1.

Après avoir posé le décor, le second tome permet de mieux connaître les personnages principaux, leur histoire et leurs caractères. Même si l’inconscience de Charley peut être désagréable, on la découvre forte pour Reyes, très liée avec Cookie, sensible avec son père, en colère contre son oncle. Les relations avec sa famille sont bien plus poussées avec une forte émotion lors d’une scène avec son père et sa sœur. La place de Cookie dans ce tome est beaucoup plus importante ce qui donne un contrepoids au caractère fort de Charley. J’ai en revanche beaucoup moins aimé le personnage de Reyes qui joue au chat et à la souris sans vouloir le dire clairement. Je ne suis pas très fan de son attitude “je te demande de ne pas me retrouver mais je viens quand même te voir régulièrement pour te faire une piqûre de rappel”. J’espère que ce comportement va changer dans les prochains tomes de la saga car je pourrais l’abandonner juste pour ce point. Charley Davidson est une lecture “doudou” pour moi, le comportement de Reyes m’exaspère et ce n’est pas le sentiment que je cherche à ressentir lors de ce type de lecture. Le tomes 3 et 4 risquent donc d’être décisifs : l’évolution de leur relation et la place qu’elle prendra dans les intrigues à venir seront déterminants pour que je continue la saga. Sur ce point, le combat final laisse penser que la machine va s’emballer et que de grands chamboulements vont avoir lieu. Je reste donc confiante, car malgré ce point négatif il s’agit d’une saga que j’aime beaucoup et que j’aurais du mal à arrêter.

 

Avez-vous lu cette saga ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Bouillon de culture

“Black-Out” de Connie Willis

1321 Views

Il y a quelques semaines j’ai enfin réussi à terminer “Black Out” de Connie Willis. Je dis “enfin” parce que j’ai commencé ma lecture en novembre et que j’ai eu beaucoup de mal à avancer rapidement ma lecture. Je vous propose de découvrir tout de suite ce que j’en ai pensé !

Pourquoi j’ai choisi ce livre

Comme vous le voyez sur la photo je suis l’heureuse propriétaire d’une liseuse Kobo. Il y a quelques mois la Fnac a mis en vente pas mal de livre électroniques à tout petit prix (0.99€ ou 1.99€ de mémoire). Il s’agissait de beaucoup de tomes 1 de saga plus ou moins populaires. Lorsque j’ai vu “Black Out” dans la liste, la couverture m’a d’abord énormément intriguée. J’ai lu beaucoup de livres historiques sur cette époque (le dernier m’ayant tout simplement traumatisée, je n’ai plus touché au genre “histoire vraie” depuis 10 ans …) mais jamais rien sur ce qui s’est passé en Angleterre pendant la Seconde Guerre Mondiale. L’approche “roman” m’a plu, j’ai donc acheté ce livre en me disant “Pourquoi pas ? A ce prix là je peux me permettre quelques découvertes hors de mes sentiers battus”. Voici le résumé en quatrième de couverture :

Oxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement.
Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein coeur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly…
Ils seront aux premières loges pour les épisodes les plus fascinants de la Seconde Guerre mondiale. Une aubaine pour des historiens, sauf que les bombes qui tombent sont bien réelles et une mort soudaine les guette à tout moment. Sans parler de ce sentiment grandissant que l’Histoire elle-même est en train de dérailler.
Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

Je voue un amour sans faille aux thrillers/aventures historiques tels que Da Vinci Code ou la saga des Coton Malone de Steve Berry, donc je me suis dit qu’il y avait de fortes chances pour que je puisse apprécier celui-ci, même si je savais dès le départ qu’on était loin de l’ambiance et des complots ou des secrets gardés depuis des siècles. Encore une fois, changer de genre ne fait pas de mal !

Mon avis

Comme je vous l’ai dit dans l’introduction de cet article, il m’a fallu 4 mois pour lire ce livre, pas moins. Déjà parce qu’encore une fois je me suis faite piéger par le format électronique et je ne me suis pas rendue compte que le livre faisait presque 700 pages ! Mais si j’ai mis tant de temps à terminer ce tome 1 c’est surtout que j’ai eu énormément de mal à entrer dans l’histoire. L’auteur nous plonge immédiatement dans les flots d’un océan en pleine tempête entremêlant fausses pistes d’un Colin amoureux, avalanche de termes techniques sur l’organisation des voyages temporels et la structure d’Oxford (ville dans laquelle le centre de pilotage est situé) aux sauts continuels entre différents personnages et différentes époques. La lecture du premier tiers du roman a été une épreuve pour moi, totalement perdue au milieu de toutes ces informations et incapable de me raccrocher à quoi que ce soit. J’ai plusieurs fois failli abandonner, mais je ne l’ai pas fait parce que j’étais totalement consciente que si je le laissais de côté, il me faudrait un jour lire à nouveau tous ces chapitres (oui, j’épargne autant que faire se peut mon “moi futur”).

Et subitement, passées les 250 premières pages, le récit change de tournure. L’auteur nous décrit le voyage de 4 historiens plongés dans l’Angleterre de la Seconde Guerre Mondiale, chacun à un endroit différent (côte anglaise, Londres, base militaire et refuge en campagne des enfants londoniens). A travers leur histoire on découvre la vie des Anglais pendant la guerre. Un récit passionnant mêlant action et intimité, peurs et joies. J’ai adoré la fin de ma lecture et la manière avec laquelle Connie Willis raconte le quotidien de ses personnages mêlé à celui de ceux qui malgré leurs peurs ont tenu bon. J’ai particulièrement aimé suivre Mérope avec les enfants réfugiés et Polly dans sa vie londonienne ponctuée de nuits dans les refuges qui effacent toutes les barrières sociales établies. Au fur et à mesure du récit on découvre les rebondissements qui mènent à l’issue finale de ce tome 1 sans pour autant avoir une certitude quant à la question “Qui a fait une grosse boulette ?”. J’ai dévoré les derniers chapitres et j’ai hâte de découvrir le tome 2 !

Pour résumer en quelques mots

J’ai aimé :

  • découvrir le quotidien des Anglais pendant la Seconde Guerre Mondiale. Connie Willis a fait un énorme travail de recherches et le mêle parfaitement à son récit
  • les rebondissements autour de Michael, avec une mention spéciale au superbe “Les Allemands arrivent !” qui a failli me faire lâcher le livre de stupeur
  • l’impossibilité de connaître le responsable de la catastrophe à venir. Est-ce l’un des 4 historiens ? Un problème à Oxford ? De fausses archives ?

J’ai moins aimé :

  • Clairement, les 250 premières pages peuvent décourager, j’ai failli moi-même abandonner, ce qui m’aurait privé d’une très bonne lecture

Avez-vous lu ce livre ou pensez-vous le lire ? Venez en parler dans les commentaires !

 

La fiche du livre
Parution : 2012
Auteur : Connie Willis
Editions : Bragelonne
Genre : Science-Fiction