Tag -

cosmétique végétale

Beauté

Deux ans de soins naturels, mon bilan

788 Views

Il y a deux ans déjà je vous parlais de mon envie de passer aux cosmétiques naturels. Si pour le maquillage je suis pour le moment restée sur des produits conventionnels, j’ai en revanche revu tous mes soins du visage et du corps pour n’utiliser que les produits les plus naturels et de préférence purs et bios. En deux ans j’ai découvert de belles choses mais également eu quelques déceptions. Je vous propose d’en faire le tour pour le bilan de ce changement dans ma salle de bain !

Mon parcours jusqu’au naturel

J’ai toujours eu une peau très réactive, surtout au niveau du visage. J’ai bien tenté les produits trouvés dans les supermarchés à l’époque où je ne lisais pas les blogs beauté (donc de beaux râtés …) ou les cosmétiques de chez Yves Rocher, ils me laissaient toujours avec une peau qui tirait, des démangeaisons et des plaques rouges lorsqu’elles ne viraient pas carrément à l’urticaire allergique … Pendant quelques années j’ai néanmoins pu trouver des produits qui me convenaient chez des marques telles que Lancôme, Clarins ou encore Nuxe. J’y laissais un bras et la moitié d’un oeil mais je n’avais pas de mauvaises réactions à leurs produits. Et un jour, pendant les travaux de notre maison, j’ai fais une très forte allergie à la peinture. Peau « brûlée », plaques d’urticaire purulent et démangeaisons à m’en déchirer la peau des mains et des bras. Mon visage a été épargné mais à partir de ce jour impossible d’appliquer quoi que ce soit sur ma peau sans déclencher une mauvaise réaction. Outre ce problème d’intolérances, le soucis majeur se trouvait au niveau de l’application elle-même : gel douche, shampoing, masque, tonique ou crème, tout s’applique avec les mains. Les miennes étant ravagées, c’était une souffrance à chaque utilisation, à chaque soin et à chaque douche. La crème à la cortisone n’ayant eu aucun effet sur moi, je me suis lancée dans la recherche d’une solution. C’est là que j’ai découvert les produits naturels et par la même occasion la Slow Cosmétique. Je ne respecte peut-être pas tous les préceptes de cette dernière mais le concept est très intéressant et j’ai beaucoup appris grâce à ce mouvement. Des produits de soins naturels, bios et à prix incroyablement réduit par rapport à ce que j’utilisais jusque là, il ne m’en fallait pas plus pour tenter l’aventure, d’autant qu’il s’agissait à mes yeux du dernier espoir !

Mes premiers pas dans le naturel

J’ai commencé progressivement avec la marque So Bio Etic pour le gel douche et le shampoing ainsi que Natessance pour l’huile de noyau d’abricot. J’ai pu constater au bout de quelques jours une belle amélioration en ce qui concernait la tolérance sur mes mains et ma peau en général. Mais la composition de ces produits n’était pas assez clean à mes yeux, j’ai donc fouillé un peu plus et via la Slow Cosmétique et Aroma Zone j’ai plongé dans un monde que je ne souhaite dorénavant plus quitter.

Les bases de mes soins

Depuis deux ans j’ai trouvé des produits et une routine de soins qui me conviennent parfaitement. Je change certains produits au fil de mes commandes afin de diversifier les parfums ou axer sur des propriétés selon les besoins de ma peau ou de mes cheveux, mais la base reste toujours la même.

Pour le démaquillage, huile pure et bio appliquée à la main suivie d’un rinçage à l’hydrolat moussé grâce à une pompe spéciale et de la mousse de Babassu. J’utilise à nouveau une huile mélangée à du gel d’aloé vera pour hydrater ma peau.

Côté « douche » j’utilise les gels d’Aroma Zone : leur composition me semble correcte et la gamme offre quelques parfums à tomber ! Mon shampoing est composé de la base de la même marque à laquelle j’ajoute quelques actifs, huiles essentielles et extraits naturels pour le parfum.

Mes huiles me servent également en masques pour le visage et les cheveux ou encore en exfoliant avec du sucre en poudre.

Et ? Et bien c’est tout !

Les points positifs du naturel

Je suis relativement sensible aux problèmes de l’impact de l’Homme sur l’environnement. J’essaie donc de limiter ma consommation afin de ne pas ajouter à l’orgie générale. Savoir que je n’utilise que des produits qui ne nécessitent pas de grosses transformation chimiques est pour moi un pas dans le bon sens.

Au delà de l’impact sur l’environnement, je me préoccupe également de l’impact sur mon propre corps. Les produits conventionnels ont beau être testés pendant plusieurs semaines ou mois, je me pose tout de même des questions sur leurs effets dans le cadre d’une utilisation à l’échelle de la vie d’une personne. En ce qui me concerne, j’ai pu tester différentes huiles végétales et hydrolats. Certains ne m’ont pas réussis mais j’ai enfin trouvé des produits que ma peau tolère. Le résultat : une peau éclatante et parfaitement nourrie, et surtout plus aucune mauvaise réaction depuis deux ans ! Une délivrance longtemps attendue et logiquement savourée !

D’un point de vue plus ancré dans le quotidien je dois dire que l’impact sur mon budget a également été considérable. En prenant le simple exemple de l’hydratation, j’utilisais jusque là la Crème Fraîche de Nuxe. De mémoire celle-ci me coûtait 20€ tous les deux ou trois mois. L’odeur était à tomber et ma peau la tolérait jusqu’à cette fameuse allergie. Aujourd’hui j’utilise matin et soir une huile d’abricot (6.90€) ou d’avocat (5.50€) ainsi que du gel d’aloé véra (6.90€). Je renouvelle ces produits une fois tous les 5 ou 6 mois en sachant que je les utilise également en démaquillant, masques, exfoliants et après shampoing. En partant sur une base de 5 mois, on est donc à un peu moins de 14€ pour l’hydratation (et autres utilisations) contre minimum 40€ avec l’ancienne routine. D’une manière générale, mes commandes « 6 mois » (huiles, hydrolats, gels douche, shampoing, baumes à lèvres, baume corps, aloe vera, huile essentielles, …) sont de l’ordre de 60€ pour des produits naturels et bio pour la plupart.

Les points négatifs du naturel

Si je suis totalement convaincue par ce mode de consommation, il reste quelques petits points négatifs que je me dois d’aborder dans cet article.

J’ai eu quelques déconvenues avec certains produits. On ne le dira jamais assez, « naturel » ne veut pas dire « non allergène et sans danger ». Il faut faire très attention dans la manipulation des huiles essentielles et surtout toujours tester le produit sur une petite partie du corps. J’ai pu notamment constater que ma peau n’aime pas du tout les huiles d’argan et de fruit de la passion. Avec la première, ma peau prend un toucher étrange, assez rêche et très désagréable. Avec la seconde, ce sont des petites plaques rouges pâle qui sont apparues sur mon visage alors que je n’avais aucun soucis pour une utilisation sur le corps. J’ai donc abandonné l’huile d’argan et modulé l’utilisation de l’huile de fruit de la passion.

Il faut rester vigilant lorsque l’on parle de produits naturels et bien prendre le temps de lire les étiquettes et de garder un oeil critique. Je me suis faite avoir lors de mon premier achat avec l’huile d’abricot : elle était d’une belle couleur orangée et sentait bon l’abricot. Autant dire les choses telles qu’elle sont : l’huile de noyau d’abricot pure n’est pas d’un bel orange et ne sent absolument pas l’abricot. Seuls des colorants et des parfums peuvent lui donner ce côté « délicieux », ce que j’évite justement.

S’il est plaisant d’utiliser des produits bruts et de varier les parfums, je dois dire que la texture crème commence à me manquer un peu : celle d’une bonne crème hydratante ou d’un exfoliant traditionnel. Je suis à la recherche depuis quelques semaines de recettes qui me permettraient d’allier les soins naturels à cette envie de retrouver quelques soins crémeux. Si vous en avez ou que vous avez testé celles du site Aroma Zone n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour partager votre avis !

Mon bilan

Au bout de deux ans le constat est simple : je ne pourrais pas repasser à la cosmétique conventionnelle. Pour un budget bien moindre j’ai retrouvé une sérénité d’esprit quant à ce que j’applique sur mon corps. J’ai découvert toute une panoplie de parfums et de propriétés qui m’étaient jusqu’alors inconnus et que je peux utiliser en fonction de mes envies ou des besoins. Je n’ai plus aucun problème cutané, mes cheveux ont retrouvé leurs boucles naturelles et c’est un vrai plaisir d’utiliser ces produits quotidiennement dans ma salle de bain. Je suis tout simplement convaincue et convertie à ce nouveau mode de consommation !

Et vous, que pensez-vous des cosmétiques naturels ?