Category -

Lifestyle

Lifestyle

Conseils pour un bullet journal sans prise de tête

1423 Views
bullet journal 1

Vous n’avez certainement pas pu passer à côté, le bullet journal débarque en force. S’il existe depuis quelques années déjà, ces derniers mois sa popularité a fait un bond. Articles de blogs, revue dans des magazines, vidéos Youtube, Pinterest, partout on peut voir des bullet journal(s?/aux ? …) tous plus beaux les uns que les autres. Pour ma part je n’ai jamais réussi à trouver un agenda qui correspondrait totalement à mes attentes et me libérerait de mes multiples carnets, todo list, post-it ou encore agenda sur téléphone. Un vrai bazar avec des loupés ou des notes perdues ou oubliées. J’ai découvert le concept cet été via une vidéo d’Emilie de la chaîne Youtube Bulledop et j’ai décidé de tenter l’expérience dès septembre pour retrouver un semblant d’organisation. Après quelques mois d’utilisation, parce que oui je l’utilise toujours quotidiennement, j’ai pu faire le point sur ce dont j’avais besoin, comment allier mon envie de décoration avec mes capacités en la matière et surtout comment organiser le tout. Je vous propose aujourd’hui un article regroupant l’ensemble de mes conseils et de mes astuces pour que, si vous avez également sauté le pas, vous puissiez en profiter un maximum sans vous prendre la tête. Car on est bien d’accord, ce n’est absolument pas le but.

 

Savoir ce dont on a besoin

Comme tout ce qui se retrouve à la mode, le bullet journal paraît très tentant. Mais en avez-vous vraiment besoin ? Si vous avez un agenda qui vous correspond, plusieurs carnets que vous tenez à jour, des todo lists sur le frigo qui vous suffisent ou encore que vous avez tout en tête et que pour vous tout fonctionne très bien comme ça, pourquoi prendre le risque de vous déstabiliser avec un outil qui ne vous apportera rien ? Il est déjà compliqué de trouver une bonne organisation dans sa vie de tous les jours. Si la vôtre est réglée et qu’elle vous convient, avez-vous réellement besoin de tout changer ? Si en revanche vous éprouvez le besoin de remettre tout à plat ou de trouver un meilleur moyen de gérer votre quotidien, oui le bullet journal peut peut-être vous aider. Mais il n’est pas garantit que ce fonctionnement soit la solution pour vous. Tout est en fonction de vos goûts, de votre temps et surtout de ce que vous souhaitez en faire. Pour résumer, ne cédez pas au bullet journal si vous avez déjà la certitude qu’il ne vous apportera rien de plus que ce que vous avez actuellement, mais si vous ressentez le besoin de changer ou si, comme moi, vous n’avez jamais trouvé votre compte avec les agendas et autres planners du commerce, lancez-vous !

 

Etre franc avec soi-même

Tout d’abord il faut être franc. Il y a deux grandes versions du bullet journal : la version originale, simple, efficace et sans fioritures, et la version plus artistique avec dessins, cadres, enluminures, couleurs et autres décorations. Comme c’est la seconde qui est en vogue en ce moment, et que j’ai moi-même mise en place, je vais me concentrer sur celle-ci.
Et ça commence par un constat sans équivoque : un bullet journal, ça prend du temps. J’ai passé 4 heures à préparer 2017 et la mise en place de chaque mois me prend 2 à 3 heures le dernier week end du mois en court. Dans ce temps je compte : faire le point sur ce dont j’ai besoin ou non, voir ce qui se fait sur le net au cas où je trouverais un point d’amélioration à appliquer ou un truc sympa à mettre en place, clôturer le mois courant, faire les pages du mois suivant et décorer le tout. Je précise que je suis partie sur un système « pré rempli » : je ne crée pas les dailies au jour le jour, chaque double page porte les cadres d’une semaine. J’ai trouvé la mise en page sur Pinterest en novembre et elle me convient parfaitement. J’utilise donc ensuite chaque jour mon bullet journal comme un agenda donc je ne compte pas le temps passé quotidiennement puisqu’il est sensiblement le même que pour un agenda classique. Au tout début quand je créais chaque jour un daily que je décorais le soir cela me prenait une vingtaine de minutes, sans compter le temps dans la journée pour noter des tâches ou suivre l’avancement de ma journée.
Si vous souhaitez tenir un bullet journal élaboré tel qu’on en voit beaucoup sur les blogs, Youtube ou Pinterest, attendez-vous à devoir y passer du temps. C’est la première chose que vous devez retenir de cet article. Une belle mise en page, de jolis dessins, une calligraphie originale, des belles collections, de la couleur, ça ne se fait pas en 3 coups de crayons et entre le fromage et le dessert. Il vous faudra du temps et de la concentration. Si vous savez d’ores et déjà que vous ne pourrez pas en avoir, et il n’y aurait pas de honte à cela puisque nos vies sont déjà bien chargées, ne vous créez pas de frustration et choisissez une autre alternative, telle qu’un agenda personnalisable avec plusieurs pages de notes.

Autre point, puisqu’on voit fleurir de plus en plus d’article expliquant comment arriver à un mode de vie sain via une organisation parfaitement millimétrée. Je suis une grande adepte du bullet journal, mais là encore il faut être franc. Non, le bullet journal ne changera pas votre vie, il est simplement là pour vous fournir un support d’organisation, il vous sera peut-être indispensable, mais si quelque chose doit être révolutionnaire pour vous ce n’est pas le carnet, c’est que vous aurez à noter dedans. Et la valeur et l’importance pour vous de ce que vous allez noter, de ce qui se passe dans votre vie, ne dépend pas du papier, de la mise en forme de la date du jour ou du joli dessin de renard que vous allez placer à côté.

Et là vous allez me dire « t’es bien gentille ma petite dame mais je m’attendais à avoir un article sur comment avoir un beau bullet journal et pour le moment j’ai surtout l’impression que tu me dis de prendre mes jambes à mon cou … ». Absolument pas ! Ce que je veux dire, c’est qu’il faut prendre du recul, savoir si on est prêt à modifier nos habitudes (surtout si elles nous conviennent) et à consacrer du temps à son carnet. J’ai sauté le pas il y a quelques mois et je ne le regrette pas, mais c’est aussi parce que j’ai tâtonné pendant plusieurs semaines et que j’ai recadré le tout en fonction de ces quelques points : ce dont j’avais besoin, ce dont j’avais envie, et le temps que je pouvais passer chaque mois pour y arriver. Si vous êtes encore là, je vous invite à découvrir comment j’ai mis en place le bullet journal chez moi et quelles sont les petites astuces qui me permettent d’associer mon désir d’avoir un beau bujo avec mon manque cruel d’imagination et de compétences artistiques ! En voilà un beau programme, non ?

 

bullet journal 3

 

Chercher l’inspiration …

Comme je l’ai dit un peu plus haut, je suis souvent sur les blogs, Youtube ou Pinterest pour voir ce qui se fait à travers le monde en matière de bullet journal. La tendance ayant explosé ces derniers mois il est de plus en plus facile de trouver des ressources variées sur le sujet et de piocher ici et là son inspiration pour créer son propre carnet. Que ce soit en termes  de dessins, de mise en page, de cadres décoratifs, de séparateurs ou de nouvelles pages, n’hésitez pas à chercher toutes ces idées qui vous aideront certainement. Notez qu’avoir un compte sur Pinterest vous permettra d’épingler beaucoup d’images (et de liens vers les ressources que vous jugerez intéressantes) afin d’y avoir accès rapidement à un stock centralisé de bonnes idées ! Outre Pinterest ou Instagram, mes ressources principales sont Bulledop, BohoBerry (même si j’avoue avoir lâché un peu ces derniers temps parce que j’ai l’impression que ça tourne en rond et qu’à force de scruter son « level of life » on finit un peu par virer psycho), Violette Factory et plus récemment La vie en plus joli. Sans oublier la recherche « bullet journal » sur Hellocoton bien entendu.

 

… Mais garder les pieds sur terre

Je me répète, mais mes compétences artistiques se limitent à une relative bonne composition de page et au coloriage. Si on met de côté mon talent pour dessiner des tasses de thé, que j’ai découvert en tentant de reproduire quelques dessins vus sur Pinterest (très utile sur un CV, vous noterez), mes séances de de dessin sur mon bullet journal se sont toujours soldées par des échecs cuisants. Mes nuages ressemblent à des tartines de chantilly dessinées par un enfant de 6 ans, mes mandalas sont difformes et mes fleurs semblent ne pas avoir été arrosées depuis 5 jours. Au début de passais beaucoup de temps à tenter de reproduire les jolies choses que je voyais sur Pinterest. L’absence de progrès rapides me frustrait au point où j’ai fini par ne plus toucher mon bujo pendant 2 semaines. S’énerver sur un outil censé faciliter le quotidien c’est tout simplement idiot. Alors j’ai pris encore une fois un peu de recul et j’ai remis les pieds sur terre. Je ne suis pas une artiste ET je ne sais pas dessiner ET je n’ai pas l’intention de passer du temps à apprendre. Ce point étant fait, il m’a fallu trouver quelques petits stratagèmes pour obtenir malgré tout un bullet journal agréable. Et c’est là qu’est la clé. Il ne sert à rien de vouloir reproduire les oeuvres que l’on trouve sur le net si on sait pertinemment qu’on ne peut pas le faire sans prendre du temps pour apprendre à le faire. Tout simplement parce que ça ne marchera pas. Encore une fois, rien ne se fait en deux coups de cuillère à pot. Garder les pieds sur terre, c’est chercher et savoir ce qui doit être mis en place pour trouver un juste milieu entre ce que l’on sait faire et ce qu’on veut avoir. En fait, il s’agit simplement de faire son bullet journal plutôt que d’en copier un autre. Gardez du recul vis à vis de toutes ces belles pages que vous pouvez voir un peu partout. Gardez à l’esprit qu’une magnifique page avec un superbe dessin dans le bullet journal d’une blogueuse ou Youtubeuse ne veut pas dire que cette personne est meilleure que vous, qu’elle vaut plus, qu’elle est plus. Elle est simplement différente, elle a d’autres compétences (qu’elle a d’ailleurs pris du temps à développer, pour elle non plus tout n’a pas été donné à la naissance). Et ça marche aussi dans l’autre sens. Le bullet journal est un support d’organisation personnel et personnalisable. Ce qui veut dire que ce que vous devez y mettre, c’est vous, pas ce que vous trouvez beau chez les autres. Donc si vous êtes créatif avec une belle fibre artistique et que vous avez choisi de prendre le temps de développer cette compétence, dessinez, coloriez, sentez-vous libre de faire ce que vous souhaitez pour que votre bujo vous ressemble. Si en revanche vous êtes, comme moi, perdus avec un crayon dans les mains et que vous ne comptez pas prendre le temps qu’il vous faudra pour que ça change, il va vous falloir trouvez un autre moyen de personnaliser votre bullet journal. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y en a !

 

Faire des choix et trouver les bons alliés

Maintenant que je vous ai mis en garde sur tous les aspects que vous devez prendre en compte dans l’élaboration de votre bullet journal,  je vous propose un petit tour de ce qui me permet de créer mon beau bullet journal sans frustration ni prise de tête.

Après mes deux semaines de désespoir quant à la vision d’horreur que représentaient mes lamentables tentatives de dessins dans les pages de mon bujo, j’ai réfléchis à ce que je voulais, ce que je pouvais faire et ce qui m’était réellement utile.

J’ai commencé par chercher sur Pinterest une mise en forme de mes dailies. J’ai fini par trouver une photo tirée d’un article de blog de Violette Factory. Il s’agit d’un affichage hebdomadaire en double page avec un cadre pour chaque jour, un cadre de notes et un espace pour un dessin (je vous vois venir, attendez de terminer l’article pour me dire que je me moque de vous). Mes journées sont globalement régulières, je passe rarement d’un jour à 40 tâches et 5 événements à un jour où je ne fais rien. Donc avoir pour chaque jour un cadre d’une dizaine de ligne est largement suffisant pour moi. J’ai adopté ce type d’affichage pour le mois de novembre et je ne l’ai pas changé depuis, preuve qu’il me correspond parfaitement.

J’ai ensuite fait le point sur les pages que j’utilisais réellement et celles qui généraient plus de stress ou de contraintes qu’autre chose. Exit donc les pages de tracker, planifications des menus, compteurs de verres d’eau bus dans la journée, calendex ou encore « level of life ». Mon bullet journal est simple et regroupe uniquement ce dont j’ai besoin au quotidien :

  • la page de garde du mois,
  • mes moments marquants,
  • 15 jours dans mon assiette (parce que je suis suivie par une nutritionniste qui me demande de le faire et que c’était plus pratique de l’avoir ici que sur une feuille détachée),
  • mon planning mensuel sur une page avec mes objectifs, mes dépenses « imprévues » et le suivi du respect de mon régime (seul tracker que j’ai conservé) sur l’autre page
  • mes dailies (ou planning hebdomadaire, je ne sais plus comment les appeler du coup …)

J’ai également quelques pages qui sont plus de l’ordre des notes, collections ou mémo :

  • Idées d’articles pour le blog (très simple, sans décoration, je prend des notes dès qu’une idée me passe par la tête),
  • le tracker qui me permet de suivre les différentes étapes d’un article du blog, de l’écriture à la promotion sur les réseaux sociaux en passant par la prise ou la recherche de photos. Totalement copié sur celle d’Emilie, j’assume.
  • livres à lire (ceux que j’ai dans ma PAL ou ceux qui me tentent, là aussi très simple et sans décoration, il s’agit simplement de références les unes sous les autres)
  • mon régime (là j’ai mis un peu de décoration parce que sinon c’est franchement déprimant)
  • Pour 2017 j’ai en plus : une page de garde pour l’année, une page de calendrier annuel, une double page pour les anniversaires, 4 pages pour noter les rendez-vous des prochains mois et mes objectifs pour 2017 : attention, je parle bien d’objectifs et pas de résolutions. Soit dit en passant, on est le 9 janvier et cette double page est toujours vide, donc je ne suis pas sûre d’en avoir réellement l’utilité. Si elle reste en l’état je ne me mettrai pas de pression pour la remplir et elle ne sera pas présente en 2018.

Côté décoration, j’ai tenté le coloriage de dessins imprimés mais je trouve que ça ne rend pas hyper bien. Je me suis donc tournée vers d’autres moyens pour mettre un peu de couleur et de créativité dans mon bullet journal sans pour autant y passer mes journées et me prendre la tête :

  • 2 calligraphies : j’ai fait le tour sur Pinterest et épinglé toutes celles que je trouvais jolies. Je me suis ensuite exercée quelques minutes sur chacune d’entre elles pour identifier celles que je pouvais reproduire sans y laisser 3 litres de transpiration. Au final j’utilise une calligraphie originale à doubles barres verticales et mon écriture à moi déclinée en italique, plus gras ou plus arrondie selon l’humeur et l’envie. Simple et efficace.
  • des stylos noirs à différentes pointes : pour varier les épaisseurs de traits. Ca n’a l’air de rien mais ça fait beaucoup
  • des stylos et feutres de couleurs : pour apporter un peu de chaleur, appliquer un code couleur pour des tâches, événements ou mémos particuliers, ou encore faire quelques coloriages
  • du masking tape : très simple d’utilisation, ils me permettent d’égayer mon bullet journal par petites touches. En novembre et décembre j’en ai mis presque sur toutes les pages et j’ai finalement trouvé ça grossier, donc je me limite maintenant à mes doubles pages hebdomadaires.
  • des tampons : bien plus beaux que mes dessins, moins « plaque de plâtre » que des dessins imprimés puis collés. On peut varier les couleurs des encres, choisir de les colorier ou de les laisser vierges. J’en ai de tailles et styles différents. Ils me permettent d’avoir de jolies pages rapidement avec de belles impressions : sans frustration, gain de temps garanti et utilisables à l’infini. Je les utilise partout, ils m’ont notamment permis de créer la page de garde de l’année 2017 en 5 minutes seulement. Attention cependant à l’épaisseur de votre papier : sur mon Leuchtturm 1917, l’encre passe à travers si j’appuie trop ou que je laisse le tampon trop longtemps sur la feuille !
  • 1 règle : parce que je ne supporte pas les traits pas droits …
  • 1 tableau Pinterest : il regroupe les pages que j’ai pu trouver jolies chez les autres mais surtout les calligraphies que j’utilise, les cadres et séparateurs que je peux reproduire facilement, les mises en page que je pourrais tester un jour. Inspiration et aide sans pression.

Je n’en utilise pas pour le moment mais vous pouvez également mettre des post it originaux, coller des motifs obtenus via des petites perforatrices, décalquer des dessins que vous souhaiteriez reproduire (attention au temps, encore une fois !).

Pour terminer, je vais aborder le sujet qui chez moi générait le plus de pression : la page de garde du mois. On en voit de magnifiques partout, des noms de mois insérés dans des lianes de feuilles magnifiquement dessinées ou dans des décors somptueux réalisés à la main. J’ai essayé plusieurs méthodes mais rien n’y faisait, mes pages de garde étaient toujours moches. D’ailleurs je n’ai toujours pas faite celle de décembre. Pendant mes congés, j’ai cherché une solution pour celle du mois de janvier, et j’ai fini par accepter le fait que je n’arriverai pas à produire tous les mois une super page dont je serais fière. Alors j’ai simplement décidé de prendre ce que les autres font très bien pour moi ! Si vous êtes dans le même cas, je vous invite à partir à la recherche de ce qui vous comblera : cartes postales, photos trouvées dans un magazine, dessin de votre enfant ou imprimé depuis Pinterest, etc … N’oubliez pas non plus qu’à partir d’Hellocoton vous pouvez chaque mois retrouver beaucoup de blogueuses qui vous proposent gratuitement des printables que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. C’est personnellement cette option que j’ai choisie lorsque je suis tombée sur le merveilleux blog La vie en plus joli. La page de garde du mois de janvier dans mon bullet journal est la carte postale mise en ligne en même temps que leur calendrier. J’adore l’illustration et l’écriture, c’est frais et simple. Je vous invite vraiment à leur rendre visite, il s’agit de mon gros coup de coeur de ce début d’année. Vous y trouverez également d’autres printables qui vous permettront de tenir encore plus simplement un beau bullet journal sans prise de tête.

 

bullet journal 2

 

Pour résumer

La mise en place et l’utilisation d’un bullet journal demandent avant tout d’être franc avec soi-même et d’avoir quelques astuces pour s’aider au quotidien. Ce qu’il faut retenir, c’est que pour vous apporter un maximum de bénéfices il vous faudra consacrer du temps à votre bujo, en faire le vôtre sans chercher à copier celui d’une autre personne, accepter le fait qu’on ne devient pas Monet ou Picasso en quelques heures, trouver les éléments qui vous permettront d’obtenir un maximum de couleurs et d’illustrations dans le cadre du temps que vous souhaitez allouer à votre bujo et ne pas hésiter à utiliser des ressources mise à disposition par d’autres utilisateurs. Le tout sans prise de tête et sans frustration.

Le bullet journal, coloré ou non, illustré ou pas, c’est avant tout un outil de planification et de gestion du temps : l’essentiel est dans ce qu’il vous apporte et ce qu’il vous apporte c’est ce que vous choisissez d’y mettre.

Lifestyle

Week end entre filles, bien préparer pour mieux partir !

370 Views
Source : http://www.freedigitalphotos.net/

On a beau dire, avoir un groupe de bonnes copines, c’est le pied !!

Si vous êtes comme moi, vos copines vous leur parlez tous les jours (sms, appels, conversation groupée sur Facebook). Mais parfois vient l’envie de partager un peu plus que quelques minutes quotidiennes, et la question devient « Et si on se faisait un week end entre filles ?? ».

Voici (pas forcément dans l’ordre d’importance), quelques points à retenir pour un week end entre filles réussi ! Tout ce qui va suivre est totalement inspiré de ma propre expérience.

Choisir un lieu « réaliste »

Vous avez décidé de partir deux ou trois jours entre copines. C’est bien. Sauf que tout de suite arrivent les destinations exotiques comme Istambul, Athènes, Malte, etc … Je reprend donc ma première phrase : Vous avez décidé de partir DEUX ou TROIS jours entre copines. Connaissant le temps de vol (on compte bien entendu avec les retards possibles, l’embarquement, les éventuelles correspondances, le transport vers l’aéroport et tutti quanti), vous allez vite vous rendre compte que ça fait beaucoup de stress et de trajet pour rien. Et si en plus vous avez une amie qui n’aime pas ne pas avoir les deux pieds sur le plancher des vaches on n’en parle même pas !

D’une manière générale, essayez de ne consacrer que 3-4 heures par trajet. Ce qui donne par exemple : Chambéry-Paris en TGV (dernier week-end filles en date pour moi), Lyon-Londres en avion, etc … De la même manière, on oublie tout de suite le week-end à Rome si votre chéri vous demande sans succès depuis 4 ans d’y aller en amoureux. Non, ça ne le fait pas ! Enfin, pensez à réserver le transport et l’hôtel assez tôt, de manière à bénéficier de tarifs avantageux qui vous permettront de réserver un peu plus d’argent pour les dépenses sur place. On y vient justement …

Définir un budget en toute finesse

On le sait, en France on a du mal à parler d’argent. A la question « On se réserve combien de budget ? » vous pourriez bien vous voir renvoyer un mur en pleine tête. Vous allez vite avoir l’impression d’être aux commandes d’un chalutier dans des eaux peu profondes aux reliefs sous marins dangereux et classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Tout d’abord, analysez votre propre situation. Avez-vous vraiment 800€ à dépenser dans le week-end ? Vos amies sont certainement dans la même situation ! Vous limiter à 250€-300€ transport compris me semble être un bon compromis pour bien en profiter sans devoir baisser les yeux en croisant le banquier au retour.

En parler à Mr Mamour

Votre homme est super et tient à ce que vous ayez vos moments à vous. Il vous encourage donc à accepter ce week-end entre filles. On a toujours l’impression que seules les filles s’inquiètent de savoir ce que font leurs hommes quand ils vont boire un verre avec des potes, mais c’est loin d’être le cas. La vérité c’est que pendant le week-end il pensera à vous et que quelque part dans son inconscient il y aura toujours cette petite boule anxieuse dans le ventre. Donc quand viennent les questions « Alors ça se prépare comment ? »,  « Vous partez quand ? » et « Vous avez prévu quoi ? », la réponse « Mais qu’est ce que ça peut te faire c’est entre filles d’abord! » n’est pas forcément la meilleure idée qui soit.

Tenez-le informé de l’avancée de votre projet : dates, points importants du week-end, heures de départ et d’arrivée. Non seulement il pourrait vous suggérer des lieux insolites, vous donnez le temps de change euro/livre sterling, ou vous rassurer par rapport à votre peur de l’avion, mais en plus il vous laissera partir en toute confiance, et pour vous c’est tout bénef’ !

Préparer sa valise intelligemment

Avez-vous réellement besoin de ce masque hydratant ? De cette huile pour cheveux ? De ce 4ème jean ? De la version king size de Inferno de Dan Brown ? Si vous avez du mal à répondre à cette question, imaginez-vous à payer un supplément pour votre bagage à l’aéroport, à trimballer votre valise dans le métro parisien ou encore à caser toutes les valises dans la voiture qui vous emmènera vous et vos amies sur la Méditerranée. Voilà voilà …

Les soins sont à faire la veille du départ. Donc réservez vous votre soirée pour vous faire toute belle et fraîche pour le week-end ! Et faites votre valise pendant que votre masque prend la pose ! Concertez-vous avec les copines : amener 4 sèches cheveux c’est idiot, 4 pharmacies idem. Maître mot : OR-GA-NI-SA-TION.

Prendre en compte les volontés de chacune

Vous allez à Londres. Vous voulez voir Buckingham Palace, Notting Hill, la National Gallery et les studios Harry Potter. Une amie voudra monter sur la grande roue, flâner à Hyde Park ou aller voir un match de rugby dans un pub. Une autre aimerait encore allez faire du shopping so British ! Et la dernière n’osera rien dire car elle se rend déjà bien compte que vous ne pourrez pas tout faire en trois jours et elle ne voudrait pas que ses propres envies fassent exploser la cocote minute qu’est devenue la discussion Facebook.

Au début des préparatifs, faites le point. Chacune d’entre vous donne une chose qu’elle aimerait faire pendant le week-end. Pour peu que vous n’ayez pas décidé de le passer au fond de la Lozère, vous devriez trouver sur Internet un petit florilège des choses à découvrir sur votre lieu de pèlerinage. Voyez ensuite comment caser tout ça, et s’il y a consensus sur du bonus rien ne vous empêche de l’intégrer si place il y a !

Source : http://www.freedigitalphotos.net/

Source : http://www.freedigitalphotos.net/

Avec ces quelques petits conseils, vous devriez être prête pour attaquer ce week-end en toute sérénité ! A vous maintenant les cocktails, les ballades, les potins et les fous rires entre amies ! Avec au retour une nouvelle discussion : « Et la prochaine fois, on part où ? »

Humeurs Lifestyle

Rentrée, nouvelles résolutions !

301 Views
blank list of resolutions on blackboard

J’ai toujours plus fonctionné en années scolaires qu’en années calendaires. Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais réussi à me défaire de ce rythme. En même temps cela ne fait que 2 ans que j’ai terminé mes études, donc peut être que j’arriverai à réfléchir en année calendaire au moment où j’accompagnerais mes enfants à leurs rentrées scolaires !

 

Du coup, revenue des vacances il y a 15 jours, j’ai mis en place quelques petites résolutions pour cette saison 2014-2015 ! Les voici :

Perdre du poids

(je pense que ça fait la 150ème fois que vous voyez cette phrase apparaître sur un blog, désolée je ne suis qu’une faible personne …), article à venir prochainement !

Miser sur la féminité

Avec ce poids j’ai fini par oublier un peu ce que j’aimais tant avant : avoir de jolis vêtements, aller chez le coiffeur, me maquiller, me pomponner, etc … Mon plan d’action : 1 bain tous les mois (je vous rassure je prend quand même ma douche quotidienne entre chaque bain hein !), 2 heures tous les dimanches soirs pour un marathon beauté (exfoliation, masque, massages, vernis …), 1 coiffeur tous les 3 mois. Si déjà j’arrive à faire ça on sera sur la bonne voie !

Source : http://www.minutebuzz.com/insolite--quand-on-est-au-regime-en-10-gifs-animes/

Source : http://www.minutebuzz.com/insolite–quand-on-est-au-regime-en-10-gifs-animes/

Continuer à lire

Cet été je me suis remise à lire des livres. J’ai toujours aimé ça mais ces dernières années j’ai un peu laissé la littérature de côté … Redécouverte cet été sur les plages (quel bonheur de lire au soleil avec le bruit des vagues !), cette activité est de nouveau entrée dans mon quotidien. J’ai ressorti les livres achetés ces dernières années « pour quand j’arriverai à m’y remettre » ainsi que la Kobo, une quarantaine de minutes à la pause déjeuner et le soir avant d’aller dormir et hop le tour est joué !

Source : http://slightlyignorant.tumblr.com/post/57492458546/15-gifs-for-book-lovers

Source : http://slightlyignorant.tumblr.com/post/57492458546/15-gifs-for-book-lovers

Alimenter ce blog

Je suis beaucoup de blogs, Hellocoton est devenu un indispensable que des pérégrinations sur la blogosphère, mais le mien étrangement reste silencieux pendant des semaines alors que pourtant j’ai beaucoup de choses à raconter. Ce matin dans mes brouillons : 15 articles !! Quand j’ai une idée je la jette en brouillon sur wordpress avant de l’oublier mais ensuite je ne reviens jamais étoffer la chose … Je vais donc organiser mon travail de manière à pouvoir publier plus souvent !

Bon on va essayer de faire plus intéressant que ça je vous rassure !

Source : http://heckyeahreactiongifs.tumblr.com/

Et voilà !! Une petite liste faite de petits changements et gros challenges, je ferai un point en décembre !

Et vous, des résolutions pour la rentrée ?

Lifestyle

10 choses à faire quand le mois de juillet a décidé de bouder

291 Views

Vous l’aurez toutes remarqué, cette année le mois de juillet n’est pas franchement des plus folichons …

La mauvaise nouvelle, c’est qu’on ne peut rien faire pour que ça change. La bonne, c’est qu’on peut faire tout plein de choses pour que la morosité du ciel ne se ressente pas trop sur notre moral ! Voici une liste de 10 choses qu’il est bon de faire quand le soleil et la chaleur ne sont pas au rendez-vous !

Cocooning

  1. Quitte à être coincée chez soi autant en profiter pour un soin total ! Exfoliation du corps et du visage, masques de soin, bain, hydratation, et on saute dans une tenue cocooning pour terminer !
  2. « QUOI ? TU N’AS PAS VU UN HOMME D’EXCEPTION ?? » Et si on profitait de ce temps pourri pour étoffer sa culture ? Assise bien au chaud dans son canapé avec un bon thé et un film recommandé par une amie/soeur/voisine/collègue (si possible avec des goûts similaires aux siens hein, si t’es pas fan des comédies romantiques oublie Coup de foudre à Notting Hill). Le plaid est en option, personnellement il y a 15 jours je n’ai pas pu résister. Et ça marche aussi avec les livres.
  3. Un bon ménage. Après quelques semaines de beau soleil tu as peut-être un peu négligé ton intérieur, alors hop hop hop on chausse son plus beau jogging et on s’arme d’une lingette dépoussiérante !
  4. Aller au cinéma. Oui ça fait une redite 2. mais là il s’agit d’actualité, pour une fois que tu as l’occasion en été de ne pas louper les derniers films tu ne vas quand même pas laisser passer ta chance !
  5. Un coup de fil à tes copines et vous vous retrouvez assises autour d’un bon goûter/repas/apéro dinatoire à refaire le monde
  6. Une grasse matinée avec l’amoureux. Tu ne peux pas sortir pour tailler les roses ou t’occuper de tes tomates (pour peu qu’elles n’aient pas chopé le mildiou …), alors autant rester au lit avec ta moitié :p
  7. Une raclette/tartiflette/fondue. OK tu es censée être au régime, mais il est aussi censé faire beau en juillet et là on se fout un peu de nous, alors tu peux bien t’autoriser un écart toi aussi non ? Bon !
  8. Juillet, c’est la mi-année, le temps de faire le point sur les objectifs que tu t’étais fixée le 1er janvier (comment ça tu ne t’en souviens plus ? …) ou de t’en fixer de nouveau pour Noël !
  9. Flaner sur Hellocoton : tu te mets à jour sur tous les blogs que tu suis et tu en découvres de nouveau avec peut-être de jolies amitiés virtuelles à la clé !
  10. Pour peu que tu sois un peu Geek, tu ressors ta PS4 et/ou ta Nitendo DS3 du placard !
Lifestyle

Ce que tu ignores quand tu te lances dans des travaux

191 Views

L’amoureux et moi voulions une maison. Un endroit calme pour passer nos week ends loin des ordinateurs du boulot, pouvoir prendre l’air, faire du jardinage (rêves de tomates et de salades de notre petit potager chéri), barbecues entre potes, et enfants à venir gambadant dans la pelouse en essayant d’attraper les papillons.

Oui mais tu le sais, tout ça a un prix. Nous avons la chance de vivre dans une région pas trop chère (grosse hallu quand on regarde les émissions de Stéphane Plaza, pour un 50m² à Paris venez en Savoie vous avez une maison avec terrain ! ^^) et d’être relativement « jeunes » (26 ans pour moi, 30 pour l’amoureux).

« Et si on achetait une maison que nous rénoverions nous-mêmes ? » Oui mon chéri d’amour, on va faire ça !! Prix de la rénovation au moins réduit de moitié ! Par contre tu fais une croix sur les weekends et les congés reposants !

Deux mois après la motivation est toujours là, on voit les choses avancer et notre rêve se rapproche peu à peu ! Mais tu réalises pas mal de choses…

 travaux

  1. En fait les dimanches passés sur le canapé à l’appartement c’est pas mal non plus hein ?
  2. Ta féminité disparaît au fur et à mesure que ton pantalon de chantier se couvre de plâtre.
  3. Les sandwiches et pizzas sur le chantier c’est cool ça fait une bonne ambiance. Mais ton compte en banque déjà bien malmené fond au fur et à mesure que le nombre affiché sur ta balance grimpe (il doit y avoir une liaison étroite entre ces deux-là, va falloir creuser …)
  4. Finalement le boulot c’est pas mal, au moins je suis assise, et taper sur un clavier ça fait pas mal aux bras …
  5. L’amoureux est en train de taper dans les murs parce qu’il n’arrive pas à brancher l’eau sans que ça fuit ? Surtout continue à poser tes joints de placo et ne vas SURTOUT pas le voir ou lui sortir un « je peux t’aider ? » au risque de te prendre une pince dans la tronche.
  6. Plaquiste c’est un métier, il y a des raisons pour ça …
  7. Tes soins hydratants pour le visage, le corps et les cheveux deviennent tes meilleurs alliés. Poussières, plâtre, joints, peintures, béton, etc … ça rend bien dans ta maison, mais sur les joues c’est pas la même …
  8. Tu t’étais fait un joli petit planning pour l’avancée des travaux ? Dommage les 2 jours alloués pour la pose des fenêtres se sont transformés en 5. Tu la case où maintenant la pose du carrelage ?
  9. Comment ça la station de peinture elle passe pas sur le prêt ?
  10. On libère l’appartement le 30 mars, OK. Chéri, va falloir acheter une tente …
Lifestyle

Quand Ikea décide de changer sa gamme de cuisines

878 Views

Chéri d’amour et moi-même nous sommes lancés dans une entreprise extraordinaire : acheter une maison et la rénover entièrement. En septembre nous visitions les biens susceptibles d’accueillir notre foyer en devenir, et nous sommes tombés sur LA perle. Petite maison des années 40, un rez de chaussée garage + cave + buanderie, une premier étage habitable et un second en combles aménageables, de 80m² chacun et un terrain de 750m² au calme. Début octobre nous avons signé le compromis et avons commencé les devis. Signature définitive le 31 décembre 2013 histoire de bien terminer l’année !

Cette maison, nous la rénovons nous-même, seul le poêle à bois sera installé par un professionnel. Nous avons donc fait les devis en courant dans les magasins et pour la cuisine Ikea était incontournable.

Ikea, je suis sûre que tu connais chère lectrice. Si tu as une télévision qui ne te sert pas uniquement de déco tu es sûrement tombée sur une de leurs pubs loufoques ! Si tu as en plus le bonheur d’en avoir un près de chez toi, le simple fait de lire le nom Ikea te fait frétiller les neurones et le porte-monnaie ! Ikea Ikea IKEA !! Hum pardon ….

Bref revenons à nos moutons. Nous avions donc choisi une cuisine au nom imprononçable avec tous les meubles qu’il nous fallait. Et ce matin, en allant sur leur site pour vérifier la disponibilité histoire d’avoir tous les meubles fin février début mars quand on installera la chose, patatra !

« Meu, meu, meu elle est où ma petite Sofielünd ? » Ben elle est plus là … Et oui parce que Ikea a changé toute sa gamme de cuisines, là, aujourd’hui, pile poil le jour où on allait la réserver (oui sinon c’est pas drôle, il n’y a aucun challenge !). Et zou, il va falloir tout refaire : remesurer l’espace disponible, choisir les meubles qui pourront s’y intégrer (oui parce qu’ils n’ont pas fait que changer les couleurs des façades, ils ont aussi changé quasiment TOUS les meubles …), choisir les couleurs pour les façades en prenant en compte que le carrelage LUI avait été choisi en fonction de la cuisine et qu’il a déjà été acheté, etc etc etc … Parce que bien entendu la couleur que j’avais choisie pour mes meubles n’est plus du tout faite dans cette nouvelle gamme … Quelle galère les amis … Inutile de vous dire qu’à la mi-octobre quand nous avons fait les devis pour la banque JAMAIS la conseillère cuisine ne nous a prévenus. Elle nous a gardé la petite surprise qu’elle est mimi !! …

Passée l’envie de jeter l’ordinateur par la fenêtre (va expliquer à ton patron après …) je regarde de plus près les nouvelles façades proposées. Bah en fait, c’est pas si mal !! Il y en a pour tous les goûts ! Moderne, classique, authentique, chacun peut y trouver sa perle et peut moduler sa cuisine comme il l’entend en mélangeant les couleurs et les matières. Et pour les meubles, je vais faire le deuil de ma colonne garde-manger à tiroir unique et je vais bien finir par trouver ce dont je rêve !! Du point de vue prix j’ai l’impression qu’ils sont restés dans les clous ce qui fera plaisir à la banquière (pas que j’ai tant que ça envie de lui donner la patate mais si elle a la patate moi j’ai pas d’emmerdes si tu vois ce que je veux dire …).

 ikea

Par contre le gros changement c’est aussi dans les meubles en eux-mêmes. Ikea étoffe ici sa gamme en proposant à peu près toutes les possibilités d’assemblages de tiroirs, placards, encastrables ou encore meubles d’angles. De quoi se faire réellement une cuisine sur mesure et utile à souhait !

Pour le moment mon choix s’arrête sur des façades Rasdal, un plan de travail Hammarp et peut être des meubles hauts Veddinge gris. Oui parce que chère lectrice tu vas être rassurée, Ikea change sa gamme de cuisine mais les noms sont toujours autant exotiques, faut pas pousser hein !