Humeurs

Les mots ont-ils encore un sens ?

760 Views

Il y a quelques semaines je me promenais dans Chambéry et au milieu de la place des Halles j’ai entendu deux lycéennes.

– Hey connasse, n’oublie pas de m’envoyer un message ce soir !

– Ok pétasse compte sur moi, bisous !

– Bisous connasse !

Oui, « bisous connasse » …

Je suis restée choquée par cet échange entre ces deux jeunes femmes qui semblaient être amies. J’ai entendu par la suite que de plus en plus de personnes utilisaient des insultes pour s’appeler entre elles. Je n’ai pas plus compris. Les mots n’ont-ils plus de sens ?

 

Nous vivons dans un monde de plus en plus tendu, qu’il s’agisse des relations diplomatiques ou à plus petite échelle des règlements de comptes que l’on peut voir sur les réseaux sociaux où des personnes qui ne se connaissent pas arrivent à s’écharper via commentaires envoyés à grands coups de majuscules et ponctuation absente. Et je ne parle même pas des élections en cours. Alors quel est l’intérêt d’ajouter à la violence ambiante en utilisant des mots qui n’ont jamais eu d’autre but que de blesser ? Pourquoi appliquer à un lien affectif une insulte qui dénature tout ?

De plus, en tant que femmes nous nous sommes battues, nous nous battons encore et malheureusement les prochaines se battront aussi pour que les droits, la dignité et l’égalité qui nous sont dus soient établis et perdurent. Aujourd’hui, un homme qui insulte une femme dans la rue est enfin passible de poursuites. La prise de conscience sur le harcèlement verbal a fait du chemin, et il était grand temps que cela arrive. Alors au moment où nous marquons une belle victoire, si les femmes s’y mettent entre elles va-t-on réussir à s’en sortir un jour ? Ces deux jeunes filles ne pensaient certainement pas à mal en s’appelant ainsi, elles n’ont pas réalisé que par leurs « insultes affectives » elles détruisaient, en plus de la langue française, l’une des grandes avancées de ces dernières années. Elles ne faisaient que reproduire une mode comme j’ai pu le faire avant elles. Mais il y a 10 ans les modes n’avaient pas la même couleur. Ou alors elles se sont fracassées sur les montagnes savoyardes et ne sont jamais arrivées jusqu’à moi !

Un mot a un sens, une portée, un impact, et ce n’est pas parce qu’il est dit avec le sourire qu’il en change. C’est pour cela que l’on apprend à parler, à savoir les dire quand il le faut et comme il le faut. C’est pour cela que l’on sait qu’il est possible d’attendrir, d’expliquer, de partager ou de blesser avec. C’est aussi pour cela qu’on a parfois tant de mal à les prononcer.

 

Dans ce monde hyper connecté nul besoin d’avoir avec soit un dictionnaire de plusieurs kilos pour connaître la signification d’un mot, il suffit d’un clic. Alors allons-y.

Connasse : vulg. Femme très sotte. (source : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)

Pétasse : vulg. Prostituée débutante ou occasionnelle, femme facile. (source : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)

Tarlouze (ça c’est de l’actu) : Ce mot a été formé à partir du québécois tarla, lui même dérivé du mot tarlais, et qui désigne une personne niaise ; il a ensuite fait référence, de façon impropre et par injure, aux homosexuels ainsi qu’aux hommes jugés « faibles ». (source : Wiktionnaire puisque ce n’est apparemment pas dans le dico …)

 

J’ai beau chercher, je ne vois aucune trace d’une quelconque marque d’affection dans ces définitions. Alors non, à vous que j’ai croisées il y a quelques semaines, à vous cher Karim Benzema, ce n’est pas amical, ce n’est pas générationnel. C’est juste idiot.

 

Crédit photo : FreeImages.com

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Charly
    5 janvier 2016 at 14 h 35 min

    Bonjour !
    Je tombe sur ton article un peu par hasard et je comprends parfaitement tes ressentis. Cette « mode » m’a, au début, un peu choqué, d’autant plus qu’une personne de mon entourage est une grande prêtresse dans ce domaine !
    Et c’est particulièrement à son contact que j’ai appris à l’accepter. J’ai du me rendre à l’évidence que l’impact du mot prend un sens complétement différent en fonction de la façon dont il est proposé et ce, quelque soit son sens premier. Ces « connasses » et compagnie sont maintenant presque devenue un mot doux, qu’on ne dirait pas au premier venu !

    • Reply
      lesbilletsbulles
      6 janvier 2016 at 13 h 26 min

      Hello !!
      Merci d’avoir pris le temps de commenter cet article et de donner ton avis !
      J’ai regardé « La famille Bélier » la semaine dernière et dans le film les deux amies se parlent comme ça aussi. J’ai beau me dire que c’est une mode et que ce n’est pas dit avec méchanceté je n’arrive vraiment pas à m’y faire 😉

  • Reply
    Melgane
    14 avril 2016 at 13 h 06 min

    Il y a certains mots dont le contexte peut faire changer le sens (je reprends mon exemple de « monstre ») mais d’autres qui portent la péjoration et qui, même avec le sourire, ne changent pas de sens et ces insultes en font partie ! Il y a quelques années j’étais chez ma cousine qui a à peu près mon âge et qui appelait ses amies « petite pute » ou « ma pute ». Je trouve ça d’une violence assez folle !

    • Reply
      lesbilletsbulles
      14 avril 2016 at 13 h 21 min

      Oui c’est incroyable ! Je ne comprends pas comment on peut utiliser ces mots pour s’adresser à une personne que l’on apprécie !

    Leave a Reply